main menu

Pages


 Carte géologique de Constantine+Notice

NOTICE EXPLICATIVE:

    Cette feuille comprend la majeure partie du bassin de Constantine qui s’étend de l’ouest à l’Est entre la chaine des Moula et du sidi-Dris au nord, et les chainons du Chettaba, au sud.

Le système orographique est assez complexe : des chainons rocheux, courts, brusquement tronqués
Forment les crêtes du massif du Chettaba, tronçons d’une chaine crétacée démantelée dont les anneaux isolés se retrouvent à l’ouest, au djebel Akhel, et au Nord, dans les rochers du khenneg

Description sommaire des alluvions :

    A-Alluvions actuelles :
Dépôts de graviers et sables sur les rives du Rummel, en aval de Constantine.

    a ’-Alluvions récentes :
Limoneuses occupant la vallée du Rummel et de ses principaux affluents.

    a-Eboulis des pentes :
Amas chaotique de blocs calcaires au pied Nord des escarpements du karkara et du Zouaoui : ces blocs ont parfois été entrainés par le glissement à une certaine distance de leur origine.

    q’-Alluvions anciennes des vallées :
Terrasses caillouteuses et limoneuses, bordant la vallée du Rummel. Dont elles dominent le lit de 30 à 30 mètres ; sans importance dans les ravins secondaires, sauf au pied du djebel Akhal, ou elles sont indiquées avec les éboulis des pentes.

    T-Travertins récents du Hamma :
 Constituant la plateforme inférieure du Hamma, étagé de 373 à 420 mètres, paraissent les dépôts les plus récents des sources de ce petit bassin.

    q-Alluvions anciennes :
Niveaux moyens. Dépôts caillouteux dominants de 60 à 70 mètres le confluent du Rummel et du Bou-Merzoug, développés sur la feuille voisine.

    T-Travertins anciens du Hamma :
Nappe de calcaire travertineux formant la paléoforme élevé du Hamma, dont l’altitude s’élève graduellement de 160à 310 mètres ; ces calcaires sont le produit de la plus grande activité des sources encore existantes. Les travertins de Saleh-Bey et quelques lambeaux au-dessus de la rive droite du Rummel paraissent appartenir à la même phase.
    Les travertins du Hamma supportent une luxuriante végétation. Qui forme le plus agréable contraste avec la dénodulation des collines voisines.

     q-Alluvions anciennes des plateaux ;
Ces dépôts caillouteux qui couvrent le plateau du ben-chenouf à l’angle S.E de la feuille ainsi que ceux du petit plateau de Bellevue, Au sud du Codiat sont complètement indépendants des vallées actuelles. Qu’ils dominent de 180 à 200 mètres ; Ils paraissent cependant plus récents que les conglomérats et calcaires du Mansoura.

     T-travertins du Djebel Bergli.
Aux flancs du pic rocheux crétacé qui domine le Hamma, les calcaires travertineux paraissent plus anciens que ceux qui ont été indiqués ci-dessus.

     P’-Travertins de Mansoura ;

Les calcaires à empreintes végétales du plateau de Mansoura passent à une couche irrégulière de sable jaunâtres plus ou moins concrétionnés, reposant sur des conglomérats .Les sables renferment des limnées ont formé des débris de vertébrés. Les travertins ont laissé des témoins sur le rocher de Sidi-Mcid, qui se relient à ceux du plateau de Békeira, an Nord.

Numéro de la carte :73
type de la carte: Géologique
Echelle de la carte: 1/50000
le lien de téléchargement est:

Remarque :Si les liens ne fonctionnent pas, contactez les webmaster pour le signaler en écrivant un commentaire ci-dessous... 

reactions :

Commentaires